MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Actualités Bell'Italia

Révolution (féminine)…à l’italienne ? Petite revue de presse

Rome -Le Caire même combat ?

Au cri de ralliement : « Se non ora, quando? » (si ce n ‘est pas maintenant, quand ?),  les italiennes ont protesté contre le premier ministre Silvio Berlusconi : « Basta! » (ça suffit), « démission », « en prison ». Elles ne supportent plus l’étalage à chaque journal télévisé de son machisme et de ses frasques sexuelles et réclament plus de dignité et de droits pour les femmes en Italie. (Dignità, Diritto, Donna)

Ces manifestations contre Berlusconi, organisées par l’intermédiaire d’Internet (encore !) le dimanche 13 Février, ont mobilisé plus d’un million de personnes sur les places d’Italie. Elles ont fait le tour du monde : de la BBC à CNN, du Financial Times au Wall Street Journal, du Monde au New York Times, tous les plus grands médias internationaux ont rendu compte de ces manifestations, articles et photos à l’appui.
Parmi les journaux britanniques, le Financial Times, souhaite la démission de Berlusconi, le Guardian rappelle que l’Italie est à la 74ème place pour les inégalités de traitement entre les sexes et la discrimination des femmes sur 134 pays, 33 places derrière le Kazakhstan ! Pour le Monde, l’affaire Ruby est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Cette journée de protestation aura des suites car, d’après le quotidien italien La Repubblica, le comité qui a organisé les manifestations pour la dignité de la femme devient permanent et prépare une nouvelle mobilisation pour le 8 Mars, journée de la Femme. Nouveau défi aux politiques !

Indignation aussi en Allemagne, SPIEGEL ONLINE du 14/2 titre : « L’Italie n’est pas un bordel »! Selon les manifestantes c’est comme dans un film des années 50: jolies, responsables de la famille, mais pas de droits. Elles veulent retrouver leur dignité, les limites sont dépassées. Elles sont là parce que leur premier ministre a organisé des soirées « Bunga-Bunga », eu une liaison avec une mineure et le monde rit de cette Italie qui ne maitrise plus ses dettes, son chômage des jeunes, et le flot des immigrés.  » Plus de pain et moins de jeux ».

SPIEGEL ONLINE rappelle encore que 90% des Italiennes ont un diplôme universitaire, mais même pas la moitié ont un travail. « Nous travaillons plus durement que les hommes, gagnons moins et occupons le moins de postes politiques  en Europe ». Quand elles sont enceintes on les licencie. Que fait Berlusconi ? Il conseille aux filles de se pêcher un homme riche le plus tôt possible. « Dans quel pays sommes-nous? » . Jusqu’à présent Berlusconi a ri de ces accusations et de ces italiens moroses ne sachant pas  s’amuser.

Alors une révolution?

N’est-il pas exagéré de comparer ces protestations à la révolution du  Caire comme certaines banderoles le suggèrent, « d’abord Mubarak, après Berlusconi. » Le fait que Berlusconi ait sorti Ruby de prison en prétextant à l’époque qu’elle était la nièce de Mubarak est le seul lien avec l’Egypte !

Aujourd’hui, 47 premières pages ou home page web des médias du monde entier sont mises en ligne sur le site  Repubblica.it,  tous annoncent le procès immédiat de Berlusconi inculpé pour concussion et prostitution de mineure dans l’affaire Ruby : première audience le 6 Avril, il sera jugé par un collège de trois femmes.

Alors une révolution ?

Mais y a-t-il a une alternative ? Les protestations sont tellement focalisées sur lui, comme toujours il ne s’agit que de lui,  et on ne regarde pas vraiment plus loin ; ça c’est la mauvaise nouvelle qui vient d’Italie. Quand enfin, l’opposition paralysée réussira-t-elle à présenter un adversaire qui pourrait sonner le glas du vieux régent ?

Se non ora, quando ?

5 Comment

  1. Effectivement, l’opposition est la grande absente de ces mouvements et ce n’est pas nouveau (voir le film de Nanni Moretti « Aprile » où il demande à D’Alema de réagir: D’Alema di una cosa di sinistra, anche non di sinistra, di civiltà, D’Alema di una cosa, di qualcosa, reagisci!), mais n’est-ce pas la même chose en France où l’opposition n’arrive pas vraiment à s’organiser?

  2. C’est vraiment très choquant ce qui se passe en Italie. Les filles dès leur plus jeune âge, intégrent l’idée que pour réussir, il faut avoir le physique approprié (et notamment taille fine / énorme seins).

    Pour leurs 16 ans, les filles reçoivent comme cadeau de maman et papa .. une opération des seins !

    La classe politique et notamment Berlusconi ont vraiment une grande responsabilité dans ce phénonème, mais c’est toute la société qui est aussi coupable.

    Les femmes sont vues comme des objets destinés à satisfaire les hommes. La vulgarité et la trash attitude sont banalisées.

    Quelle régression !

    Heureusement que les protestations s’organisent. Du coup cela doit aussi nous sensibiliser en France, pour qu’on n’en arrive pas là !

  3. Merci pour cet article, je n’avais pas compris quel etait la situation en Italie. Je suis contente de voir que les femmes reagissent, que ce soit envers Berlusconi ou envers la societe, c’est positif. Esperons qu’elles aient suffisemment d’appui pour que les choses changent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.