MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Témoignages

L’Europe et nous

Kehl 1961

Quand j’étais petite et nous traversions la frontière franco-allemande, il y avait un poste frontière, des douaniers et il fallait montrer ses papiers. Et j’étais toute excitée, j’étais à l’étranger.

Et maintenant, il n’y a que les bâtiments et les panneaux pour nous signaler que nous sommes dans un autre pays. Mais en même temps il y a le panneau européen pour  dire que nous sommes bien dans une confédération supranationale avec une certaine vision  commune.

Que de chemin parcouru ! On a du mal à s’imaginer qu’ entre ces deux pays, il y avait des guerres horribles il n’y a pas si longtemps encore.

Et pourtant, les euro-sceptiques n’ont pas complètement tort. A chaque moment de crise, on ressort les mêmes arguments, chacun doit d’abord penser à ses propres problèmes. Mais nous savons aussi que l’un sans l’autre ce n’est plus possible. L’Europe est une réalité.

Dans l’avenir nous allons certainement davantage penser régional que national. N’est ce pas plus logique de penser à sa région qui est une unité  par  son histoire, par son accent, voire sa langue et ses coutumes par rapport à l’Etat qui n’est souvent qu’un résultat politique? Il y a certainement plus de différences entre un savoyard et un basque qu’entre un alsacien et un allemand du sud, ou entre un chti et un marseillais qu’entre un provençal et un italien.

Mais là encore – avec toutes les bouleversements récents, les migrations et émigrations, le brassage constant de la population, que reste-t-il pour nous identifier à quelque chose ? Nous avons besoin d’un certain ancrage, d’une référence. Alors ???

Devenir citoyen du monde, voilà un projet qui  préserve nos identités mais qui nous réunit dans un idéal !

Quand je traverse la frontière ou plutôt lorsque je passe devant les panneaux, je suis consciente de vivre  l’Histoire.

 

 

3 Comment

  1. J’imagine que çà doit être quelque chose pour vous! Mais nous devons tous rester vigilents, jamais rien n’est acquis car même si cela nous semble maintenant inconcevable, nous ne sommes jamais à l’abri d’un rempli dangereux sur les identités en Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.