MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Témoignages

La campagne au féminin

Vivre à la campagne, n’est ce pas un choix santé ?

Respirer le bon air, faire de promenades à pied ou en vélo et pratiquer ainsi une activité physique de plein air  sans être obligé de s’abonner à un club de sport entre quatre murs, de payer et choisir une tenue chic, genre pinky fitness, pour ne pas dénoter de l’ambiance générale. La vie parait plus calme, plus humaine.

Les jeunes femmes n’ont pas besoin d’aller au square pour que les enfants puissent jouer; les enfants eux-mêmes trouveront leur jeux dans le jardin ou dans le pré tout proche.

Quand on fait le choix tout ville les enfants ont l’air de petits animaux en cage mais dans le tout campagne  en grandissant ils passent des heures en car ou train pour rejoindre le lycée de la ville la plus proche, donc problèmes d’accompagnement à la gare ou arrêt bus pour les parents – souvent encore les femmes –  avant d’aller au travail et de subir des heures d’embouteillages lorsque souvent campagne signifie en fait banlieue.

L’idéal pour une femme  serait une belle maison, donc la jouissance du beau cadre de vie, un travail en partie réalisable à domicile par  multimédia mais aussi des  rendez-vous professionnels pour  sortir et avoir des contacts humains.

Quant à celles qui ont fait le choix d’abandonner (provisoirement ou pas) leur activité professionnelle pour que toute la famille ait la meilleure qualité de vie possible (réveil au chant des oiseaux, bouquets de fleurs du jardin, confitures maison, feux de cheminée…), est-ce que ce choix de vie n’entraîne-t-il pas un sentiment d’isolement, de coupure sociale?

Leur vie ne tourne plus qu’autour du retour du cher mari le soir,  des devoirs des enfants chéris et leur vie personnelle se retrouve en stand-by…

 

4 Comment

  1. Une réaction par rapport au dernier paragraphe. Personnellement, je pense que si une femme fait le choix d’abandonner (provisoirement) une activité professionnelle pour s’occuper de sa famille, ce n’est pas nécessairement une coupure sociale ou un isolement… Tout dépend de la femme en question. Si elle était « active », elle trouvera le moyen de garder des activités qui lui permettent de ne pas être en stand-by. Certes, cela impliquera de l’organisation, mais c’est justement une des qualités des femmes !

  2. Pour moi, pas question ni de vivre à la campagne, ni d’arrêter de travailler !

    Comme je l’ai déja dit, pour moi, la campagne est un lieu parfait … pour les vacances ! Le silence, les promenades, la nature, le repos, c’est génial pour un week-end, une semaine, mais pas plus longtemps.

  3. Tout depend de quelle ville et de quelle campagne: capitale ou campagne profonde, il y a quand meme un juste milieu. J’ai grandit a la campagne, les maisons y sont bien moins cheres, et j’estime avoir eu beaucoup de chance, pas loin d’une grande ville, donc un compromis pas trop mal. Ce qui est sur c’est que les envies et besoins des adultes sont differents de ceux des enfants et donc il est difficile de contenter tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.